Cliquez sur l’image pour accéder à vos BONUS GRATUITS:

Int J Rheum Dis. 2021 septembre ; 24(9) : 1218-1220.

auteur correspondant

1

L’association entre l’arthrite, le syndrome respiratoire aigu sévère‐coronavirus 2 (SRAS‐CoV‐2) et la vaccination contre la maladie à coronavirus‐2019 (COVID‐19) a été étudiée et discutée dans la littérature scientifique. Plusieurs patients atteints de maladies rhumatismales, traités au Centre médical des maladies articulaires (MCJD), ont développé des poussées transitoires après avoir reçu le vaccin COVID‐19. Le patient dans ce rapport de cas était un homme auparavant en bonne santé avec des antécédents médicaux sans particularité. Il est également l’auteur de cet article. Il s’agit du premier cas documenté d’arthrite après la vaccination SPUTNIK‐V sans autres causes possibles d’arthrite. Le vaccin SPUTNIK‐V (Gamaleya Research Institute) est un vaccin à vecteur viral,1 actuellement en production au Kazakhstan. Le taux de vaccination au Kazakhstan a augmenté avec celui des autres pays. Il est essentiel de discuter des différentes complications survenant après la vaccination.

1. PRESENTATION DU CAS

Le patient était B, un patient de 58 ans sans antécédent de maladie articulaire incontrôlée ou chronique, d’infections ou de blessures au cours des 3 mois précédents. Il n’avait aucun antécédent de douleur dorsale inflammatoire, de raideur matinale ou de gonflement des articulations. Le patient n’a eu aucun antécédent d’infection active par le SRAS‐CoV‐2, et sa réaction en chaîne par polymérase (PCR) COVID‐19 et ses anticorps en mars 2021 étaient négatifs. Le patient a subi un examen clinique et de laboratoire complet le 21 avril 2021, avant de recevoir la première dose du vaccin COVID‐19. Mis à part un taux de cholestérol sanguin total légèrement élevé, ses résultats d’examen étaient sans particularité. Sa protéine C‐réactive (CRP) était normale (2,2 mg/L) et les immunoglobulines G (IgG) et les anticorps IgM contre le SRAS‐CoV‐2 étaient négatifs. Le patient a reçu la première injection du vaccin SPUTNIK‐V le 22 avril 2021, sans développer de fièvre ni d’effets indésirables. Le deuxième coup a été achevé le 13 mai 2021. Ensuite, un léger inconfort dans l’articulation du coude gauche a été noté le 18 mai 2021. Cela a été suivi d’une douleur au mouvement sans fièvre le 19 mai. Le lendemain, le patient a signalé un gonflement des articulations, une aggravation de la douleur et une raideur lors des mouvements (Figure ).

Fichier externe contenant une image, une illustration, etc. Le nom de l'objet est APL-24-1218-g002.jpg

Arthrite de l’articulation du coude gauche

2. ENQUÊTES

L’échographie a révélé un épanchement modéré dans la fosse du coude gauche et une petite synovite de l’articulation épaule‐coude. Aucun ostéophyte n’a été identifié (Figure ). L’imagerie par résonance magnétique (Figure ) a confirmé l’arthrite de l’articulation du coude, mais aucun dépôt de mono-urate n’a été détecté. Il avait une CRP modérément augmentée allant jusqu’à 14 mg/L (moins de 5 mg/L est normal) et une vitesse de sédimentation des érythrocytes de 18 mm/h. Les taux de facteur rhumatoïde, de peptides citrullinés anti‐cycliques et d’antistreptolysine O étaient normaux. Les tests immunoenzymatiques plasmatiques à la chlamydia et à l’urée étaient négatifs. Il avait un taux d’acide urique de 341 mmol/L (428 mmol/L et moins est normal) et une sacro-iliite n’a pas été notée sur la radiographie pelvienne. La PCR SARS‐CoV‐2 était négative, tandis que le test d’anticorps immunoenzymatique SARS‐CoV‐2 Spike IgG du 25 mai avait un résultat limite de 1,07 (0,80 négatif, ≤0,80‐1,10 limite, ≥1,10 positif). Le coefficient de positivité était de 2,67.

Un fichier externe contenant une image, une illustration, etc. Le nom de l'objet est APL-24-1218-g001.jpg

Échographie de l’articulation du coude gauche révélant un épanchement modéré dans la fosse du coude gauche

Un fichier externe contenant une image, une illustration, etc. Le nom de l'objet est APL-24-1218-g003.jpg

Imagerie par résonance magnétique montrant l’arthrite de l’articulation du coude

3. RÉSULTAT ET SUIVI

Lors du suivi du 2 juin, le SARS‐CoV‐2 Spike IgG était de 2,68 avec un coefficient de positivité de 13,4. De plus, une augmentation significative des anticorps post-vaccination a été notée dans les 7 jours d’observation. Le patient a subi une ponction articulaire et 7 ml de liquide jaune clair ont été obtenus. Les cristaux n’ont pas été détectés au microscope à polarisation. Après avoir exclu toutes les autres causes possibles, le patient a reçu un diagnostic d' »arthrite post-vaccinale de l’articulation du coude gauche ». Le patient a été traité avec des anti‐inflammatoires non stéroïdiens, de la physiothérapie et une seule injection intra‐articulaire de diprospan (0,5 mL). Une échographie répétée 1 semaine plus tard n’a révélé aucune arthrite. Cependant, une arthralgie au mouvement actif a été rapportée après 1 mois.

4. DISCUSSION

Nous rapportons un cas confirmé d’arthrite de l’articulation du coude gauche 7 jours après la deuxième dose du vaccin SPUTNIK‐V SARS‐CoV‐2. Après la vaccination, une augmentation rapide des titres d’anticorps a été notée. Le patient était un homme de 58 ans en bonne santé et aucune autre cause d’arthrite n’a été identifiée. Dans le MCJD, l’année précédente, plusieurs cas d’arthrite instable suite à une infection et à une vaccination par la COVID‐19 ont été signalés. Des arthralgies et de l’arthrite ont été rapportées après une infection par le SRAS‐CoV‐2. En mars dernier, un cas de polyarthrite rhumatoïde d’apparition récente suite à une infection au COVID‐19 a été signalé.2 Une poussée de polyarthrite rhumatoïde a également été signalée récemment chez un patient ayant reçu le vaccin COVID‐19.3 Les complications articulaires causées par les différents vaccins SARS‐CoV‐2 ont été comparées,4 mais le vaccin Gam‐COVID‐Vac n’était pas inclus. Il n’y a pas eu de rapports en anglais décrivant l’arthrite après la vaccination SPUTNIK‐V. Il s’agit du premier cas documenté d’arthrite chez un patient qui a reçu le vaccin SPUTNIK‐V sans autres causes possibles d’arthrite. Cependant, comme dans d’autres rapports de cas post-vaccinaux, la causalité n’a pas été formellement établie. Dans ce cas, toutes les autres raisons possibles de l’arthrite ont été évaluées. Le nombre de patients présentant des manifestations articulaires après la vaccination a augmenté avec le taux de vaccination. Ce rapport a documenté le premier cas d’arthrite après la vaccination dans une articulation par ailleurs intacte.

Le vaccin SPUTNIK‐V est produit au Kazakhstan. Bien que les personnes ayant reçu d’autres types de vaccins n’aient pas été observées, des manifestations articulaires peuvent survenir avec n’importe quel vaccin. Des études prospectives et des séries de cas plus importantes de patients vaccinés sont nécessaires.

Le patient a donné son consentement éclairé et est l’auteur de cet article.

5. POINTS D’APPRENTISSAGE / MESSAGES À RETENIR

  1. L’arthrite peut être une complication de la vaccination contre l’infection par le SRAS‐CoV‐2.

  2. Le lien de causalité entre la vaccination et l’arthrite est difficile à établir.

  3. En cas d’arthrite après la vaccination contre l’infection par le SRAS‐CoV‐2, toutes les causes possibles de l’arthrite doivent être soigneusement étudiées.

POINT DE VUE DU PATIENT

Le patient est l’auteur de cet article. De plus, il pense que ce cas peut aider à éduquer les médecins pendant la pandémie de maladie à coronavirus de 2019.

LES RÉFÉRENCES

1. Won JH, Lee H. L’état actuel du repositionnement des médicaments et des développements de vaccins pour la pandémie de COVID‐19. Int J Mol Sci. 2020 ;21:9775. doi:10.3390/ijms21249775 [PMC free article] [PubMed] [CrossRef] [Google Scholar]
2. Baimukhamedov C, Barskova T, Matucci ‐ Cerinic M. Arthrite après une infection par le SRAS‐CoV‐2. Lancette Rheumatol. 2021 ;3:e324‐e325. doi:10.1016/S2665-9913(21)00067-9
[PMC free article] [PubMed] [CrossRef] [Google Scholar]
4. Boekel L, Kummer LY, van Dam KPJ, et al. Événements indésirables après la première vaccination contre la COVID‐19 chez les patients atteints de maladies auto-immunes. Lancette Rheumatol. 2021 ;3(8): e542 ‐ e545. doi: 10.1016 / S2665-9913 (21) 00181-8
[PMC free article] [PubMed] [CrossRef] [Google Scholar]

Source link

« >>>> Découvrez les 3 étapes méconnues pour soulager efficacement vos douleurs articulaires