Cliquez sur l’image pour accéder à vos BONUS GRATUITS:

Les articulations métatarso-phalangiennes (MTP) sont les liens entre vos orteils et les os de la partie principale de votre pied.

Lorsque les os, les ligaments et les tendons d’une articulation MTP sont exposés à une pression et à une force élevées, telles que votre posture debout ou des chaussures mal ajustées, les orteils et les os de l’articulation peuvent se désaligner.

Un mauvais alignement modifie la façon dont votre poids corporel est réparti et peut exercer une pression supplémentaire sur l’articulation, ce qui peut provoquer une inflammation de la muqueuse articulaire et détruire le cartilage. Cela se traduit par de la douleur et de la sensibilité, ce qui peut rendre la marche difficile.

Les maladies qui provoquent une inflammation dans d’autres articulations ou parties de votre corps peuvent également affecter les articulations MTP, provoquant des douleurs et des problèmes de marche.

Les choses qui augmentent votre risque de problèmes avec votre articulation MTP sont :

  • positionnement inhabituel de votre pied, de votre jambe ou de votre genou
  • faire de mauvais choix de chaussures
  • avoir une maladie inflammatoire chronique

Bien que ces conditions puissent être assez douloureuses et débilitantes, la plupart peuvent être traitées efficacement sans chirurgie.

Une articulation MTP relie l’un de vos orteils (un os phalangien ou une phalange) à un os long de votre pied (un os métatarsien). Il y a cinq articulations MTP sur chaque pied – une pour chaque orteil – mais le terme «articulation MTP» est souvent utilisé pour désigner uniquement l’articulation du gros orteil. C’est l’articulation MTP qui cause le plus souvent un problème.

L’articulation MTP permet à vos orteils de se plier loin de votre pied, ce qui est important pour marcher avec une démarche équilibrée.

Joint MTP vs joint MCP

Il y a une articulation similaire sur chacun de vos doigts. Il est facile de confondre ces articulations de la main avec les articulations MTP car leurs noms sont similaires. Sur votre main, le joint s’appelle le métaautoarticulation pop-phalangienne (MCP). La différence entre les deux est que « métatarsien » fait référence au pied et « métacarpien » fait référence à la main.

Les articulations MCP de votre main ne sont pas exposées au stress de chaussures mal ajustées ou aux forces et à la pression de la position debout, elles ne sont donc pas affectées par de nombreux problèmes qui affectent les articulations MTP.

Cependant, des conditions telles que l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde qui affectent de nombreuses articulations dans tout le corps peuvent également affecter les articulations MCP ou les articulations MTP.

Il existe deux grandes catégories de causes de douleur MTP : la biomécanique et l’arthrite.

Biomécanique

La biomécanique fait référence à la façon dont vos os, vos muscles, vos articulations, vos tendons et vos ligaments fonctionnent ensemble, ainsi qu’aux forces et aux contraintes qui leur sont appliquées, lorsque vous bougez. Lorsque la biomécanique est désactivée, la pression exercée par la mise en charge se déplace vers l’avant du pied, là où se trouvent vos orteils et vos articulations MTP, ce qui entraîne des problèmes tels que :

  • Oignons. Il s’agit d’une déformation osseuse triangulaire qui dépasse du côté de l’articulation MTP de votre gros orteil. Cela se produit lorsque votre gros orteil pousse contre votre deuxième orteil, forçant l’extrémité de l’os du MTP à sortir. Lorsque cela se produit sur le côté de votre petit orteil, cela s’appelle un bunionette. Cette condition est souvent causée par le port de chaussures mal ajustées.
  • Orteil gazon. Cela se produit lorsque le pied décolle du sol avec le talon levé, comme lorsqu’un joueur de football commence à courir à partir d’une position accroupie. Trop de force est placée sur le gros orteil, et il s’étend trop. Cela peut seulement étirer le tissu, provoquant un peu de douleur et d’enflure, ou cela peut déchirer partiellement ou complètement le tissu et disloquer l’articulation MTP.

Arthrite

L’arthrite fait référence à une inflammation des articulations. Il existe plusieurs types d’arthrite qui peuvent affecter l’articulation MTP. Ils présentent tous des symptômes similaires, tels que des douleurs, un raidissement de l’articulation qui rend la marche difficile et un gonflement dans et autour de l’articulation. Ces conditions sont :

  • Goutte. C’est une condition extrêmement douloureuse. Cela se produit lorsqu’il y a trop d’acide urique dans votre sang et que l’excès forme des cristaux qui se déposent dans l’articulation. Il se produit le plus souvent dans le MTP de l’un de vos gros orteils.
  • Arthrose. Cela est dû à la dégradation du cartilage à l’extrémité des os dans l’articulation MTP. Le cartilage agit comme un coussin entre les deux os d’une articulation. Sans en avoir assez, les os se frottent les uns contre les autres, ce qui peut être très douloureux. Il s’agit du type d’arthrite le plus courant, et il s’aggrave et devient plus fréquent avec l’âge. Il y a généralement peu de raideur le matin. Les articulations commencent à se raidir plus tard dans la journée lorsque vous vous déplacez, s’aggravant progressivement. Les articulations peuvent être très douloureuses pendant la nuit.
  • Polyarthrite rhumatoïde (PR). Cette condition provoque l’inflammation et l’enflure de la muqueuse des articulations. Souvent, les petites articulations des mains et des pieds, y compris les articulations MTP, sont touchées. La raideur articulaire survient généralement le matin et s’atténue au fil de la journée. Selon le Académie américaine des chirurgiens orthopédiquesles articulations du pied et de la cheville sont touchées chez au moins 90 % des personnes atteintes de PR.
  • Arthrite psoriasique. On le trouve chez les personnes atteintes de psoriasis, une maladie auto-immune chronique qui provoque une éruption rouge avec des écailles argentées sur plusieurs zones de la peau du corps. Il peut également provoquer une inflammation des articulations, y compris les articulations MTP.
  • Arthrite septique. Cela se produit lorsque l’articulation est infectée, généralement par des bactéries qui ont pénétré dans votre circulation sanguine. Cela peut également se produire lorsque des médicaments, comme des corticostéroïdes, sont insérés dans l’articulation avec une aiguille. L’articulation infectée devient très rouge et chaude. Une articulation infectée est une urgence médicale et vous devriez consulter votre médecin immédiatement si vous le soupçonnez.

Le traitement des douleurs articulaires MTP vise à réduire l’inflammation de l’articulation due à la fois aux problèmes biomécaniques et à l’arthrite et à soulager le stress et la pression sur l’articulation pour les problèmes biomécaniques.

Inflammation des articulations MTP

Les traitements de l’inflammation et de la douleur associée que vous pouvez utiliser à la maison comprennent :

Votre médecin peut vous suggérer des injections de corticostéroïdes, qui consistent à injecter des médicaments directement dans l’articulation. Ou ils peuvent prescrire des médicaments pour traiter les différents types d’arthrite afin de réduire l’inflammation des articulations.

Problèmes biomécaniques des articulations MTP

Les traitements à domicile pour les problèmes biomécaniques comprennent l’utilisation d’un coussinet pour couvrir et protéger les zones douloureuses, comme les oignons, et le repos du pied. Masser autour du MTP peut également aider à moins que ce ne soit trop douloureux.

Les traitements que votre médecin peut utiliser pour les problèmes biomécaniques comprennent :

  • Taper et rembourrer la zone touchée. Cela peut réduire la douleur, vous pouvez donc être plus actif.
  • Orthèses. Ce sont des dispositifs placés dans votre chaussure qui redistribuent le poids et la pression sur la plante du pied, y compris les articulations MTP. Ils peuvent aider à soulager la douleur et à prévenir d’autres blessures. Souvent, ils sont faits sur mesure pour votre problème spécifique. Parfois, des chaussures spéciales qui fonctionnent de manière similaire sont prescrites.
  • Thérapie physique. Votre médecin peut vous envoyer suivre une thérapie physique pour soulager la douleur et l’inflammation. La thérapie par ultrasons est souvent utilisée.
  • Opération. C’est presque toujours le dernier recours, utilisé uniquement lorsque tout le reste échoue. Il existe une variété de procédures qu’un médecin, un chirurgien orthopédiste ou un podiatre peut utiliser pour réparer et réaligner les os et les autres tissus de l’articulation MTP.

La chose la plus importante que vous puissiez faire pour traiter et prévenir les problèmes biomécaniques est de porter des chaussures bien ajustées. Évitez les chaussures qui serrent vos orteils l’une contre l’autre, comme les chaussures à bout pointu ou celles qui augmentent la pression sur vos orteils et la plante de votre pied, comme les talons hauts.

L’avant de votre chaussure (appelé la zone des orteils) doit être suffisamment spacieux pour vous permettre de remuer vos orteils. Selon le Association médicale podiatrique américaine, les talons de plus de 2 pouces de haut déplacent votre poids corporel et augmentent considérablement la pression sur vos orteils et la plante de vos pieds. Ils ne doivent être portés qu’occasionnellement, voire pas du tout.

Il y a quelques choses qui causent de la douleur autour de l’articulation MTP qui sont généralement dues à des problèmes biomécaniques mais qui ne sont pas causées par un problème dans l’articulation MTP elle-même. Ceux-ci inclus:

  • Névrome de Morton. Il s’agit d’une prolifération de tissu nerveux qui se développe entre les têtes des métatarses. Il survient le plus souvent entre le troisième et le quatrième orteil. Elle se caractérise par un engourdissement, des picotements ou une sensation de brûlure sur le côté de l’orteil lorsque vous marchez. Arrêter de frotter la zone permet généralement de se sentir mieux.
  • Cors et callosités. Lorsqu’une zone de peau est irritée à plusieurs reprises, par exemple en frottant constamment avec une chaussure serrée, la peau s’épaissit pour protéger la zone. Les zones plates et larges d’épaississement sont appelées callosités. Un épaississement plus profond s’appelle un maïs. Ils ressemblent souvent à des verrues mais ne sont pas contagieux.
  • Orteil en marteau et orteil en maillet. C’est à ce moment que la première articulation de votre orteil au-delà du MTP se plie en permanence, formant une forme de V à l’envers. Cela se produit parce que les tendons du côté de votre orteil deviennent trop serrés à cause d’un mauvais alignement des os. Il se trouve le plus souvent sur le deuxième orteil, mais peut également affecter le troisième, le quatrième ou le cinquième orteil. Lorsque cela arrive à l’articulation de l’orteil la plus éloignée du MTP, cela s’appelle un orteil en maillet.
  • Capsulite. Il s’agit d’une inflammation des ligaments qui forment une capsule autour de l’articulation MTP. Cela arrive le plus souvent au deuxième orteil. Si les ligaments deviennent suffisamment faibles, l’orteil peut se disloquer. Il est parfois diagnostiqué à tort comme un névrome de Morton, mais la capsulite ne provoque pas d’engourdissement ni de picotement.
  • Fracture de stress. Il s’agit d’une fracture due à un stress répété et à une surcharge de pression sur un orteil qui finit par le casser.

Les effets d’une pression et d’une force excessives sur les orteils et de plusieurs formes d’arthrite peuvent entraîner des articulations MTP douloureuses et enflées. D’autres problèmes peuvent entraîner des douleurs autour de l’articulation MTP et de la plante du pied. Ces conditions peuvent être très douloureuses et limiter votre activité, mais elles peuvent généralement être corrigées ou prévenues avec des médicaments ou des orthèses.

La meilleure façon d’éviter la plupart de ces problèmes et d’éviter qu’ils ne s’aggravent si vous en avez est de porter des chaussures à talons bas qui vous vont bien.

Source link

« >>>> Découvrez les 3 étapes méconnues pour soulager efficacement vos douleurs articulaires