Téléchargez l’un de nos 3 guides gratuits:

– Gestion des pics de stress
– Réduction des crises d’angoisse
– Soulagement de la charge mentale

bannière guide gratuits

L’un des éléments les plus importants du trouble anxieux généralisé (TAG) est d’apprendre à faire face à l’anxiété persistante et aux symptômes physiques. Bien que chaque personne ait une expérience unique avec GAD, il existe de nombreux symptômes communs présents avec cette condition que la plupart des gens ressentiront dans une certaine mesure.

Ces symptômes comprennent des symptômes physiques (tension musculaire, courbatures, etc.), des symptômes comportementaux (procrastination, isolement, etc.) et des symptômes émotionnels (pensées intrusives, inquiétude constante, etc.). Divers styles et stratégies d’adaptation peuvent aider à les gérer tous.

Très bien / Cindy Chung

Stratégies d’adaptation sociale

Pour certaines personnes, les stratégies d’adaptation sociale peuvent aider à gérer les symptômes, à surmonter la peur et même à améliorer la vie sociale pour une meilleure qualité de vie globale. Les options efficaces incluent les suivantes.

Être impliqué

Lorsque nous nous sentons anxieux, il est courant de vouloir nous éloigner des autres et de nous déconnecter. Cela nous amène à nous sentir éloignés des autres, de notre famille et de notre communauté.

Trouver des événements auxquels participer peut aider à favoriser un sentiment d’appartenance et nous permettre de nous sentir déterminés.

Non seulement nous occupons notre corps, mais aussi notre esprit.

Regardez maintenant : 7 façons de réduire votre anxiété

Parler à quelqu’un

L’anxiété peut nous amener à croire que nous sommes seuls dans notre expérience et que personne ne sera en mesure de comprendre. Ce n’est pas vrai. Trouvez une personne de confiance avec qui parler de vos défis. Partagez avec des personnes importantes dans votre vie les expériences avec lesquelles vous luttez et n’ayez pas peur d’ouvrir la conversation.

Être ouvert sur vos défis peut également permettre à d’autres personnes de partager leurs difficultés.

Soutien au recrutement

Trouver un système de soutien est important lorsque nous sommes aux prises avec l’anxiété.En tant queIl existe une variété de ressources de soutien disponibles, à la fois en personne et en ligne, qui peuvent être d’une grande aide. Une communauté de personnes qui non seulement comprennent mais peuvent offrir des conseils et des suggestions pour des stratégies d’adaptation utiles peut être précieuse.

Rire

L’anxiété a tendance à nous priver de joie et nous empêche de nous amuser. N’oubliez pas de nourrir votre envie de vous amuser et de rire. Vous pouvez trouver de l’humour dans les livres, à la télévision ou sur Internet. Prendre un moment pour rire et s’amuser peut offrir un doux rappel que l’anxiété n’est pas responsable.

Stratégies d’adaptation émotionnelle

Essayez ces stratégies pour faire face aux pensées intrusives, à l’inquiétude ou à la peur constante, aux sentiments d’incertitude, d’appréhension, de terreur ou d’accablement.

pleine conscience

Il existe diverses pratiques de pleine conscience qui peuvent aider à lutter contre l’anxiété. L’utilisation de techniques telles que la pleine conscience, la prière et la respiration profonde peut aider à ralentir notre traitement anxieux des pensées et des émotions.En tant queEn tant que

En ralentissant, nous apprenons à être plus présents plutôt qu’hyper-concentrés pour essayer d’anticiper et de préparer l’avenir, ce sur quoi l’anxiété nous fait nous concentrer, même en l’absence de menaces.

Apprenez vos déclencheurs

Au fur et à mesure que vous vous entraînez à ralentir et à devenir plus attentif, il vous sera utile de prêter attention aux situations qui semblent déclencher votre anxiété. Bien qu’il ne soit pas toujours possible d’éviter ces déclencheurs, en être conscient peut vous aider à gagner en clarté et à prendre des mesures pour gérer le stress dans ces situations spécifiques.

Apprendre des moyens cognitifs de défier votre anxiété peut vous aider, comme diffuser des pensées anxieuses et calmer le besoin de continuer à vous demander « et si ».

Acceptation de la pratique

N’oubliez pas que l’anxiété n’est pas quelque chose que vous ressentez parce que vous avez des défauts de quelque manière que ce soit. L’anxiété est influencée par une foule de facteurs tels que la génétique, la neurobiologie, les antécédents familiaux,En tant queet expériences de vie. Il n’y a pas qu’une seule cause de TAG et c’est quelque chose que beaucoup de gens vivent.

Aussi impossible que cela puisse paraître, il peut être utile d’apprendre à accepter le voyage et à le considérer comme une opportunité d’apprendre et de prendre soin de soi de manière saine. Accepter vos émotions peut améliorer votre santé émotionnelle globale.En tant queIdentifier les émotions est la première des multiples étapes pour y parvenir.

Gardez une attitude positive

Il n’est pas nécessaire de perdre l’espoir d’une vie meilleure. De nombreuses personnes souffrant d’anxiété, comme le trouble d’anxiété généralisée, mènent une vie pleine, productive et joyeuse.

La clé est de prendre le temps d’apprendre quelles stratégies fonctionnent bien pour vous, de rester en contact avec les autres et de rester positif.

Trouvez l’inspiration à travers des citations, des versets, de la musique, la nature, des liens sociaux, etc. Nous sommes entourés d’exemples positifs d’espoir et d’inspiration.

Stratégies d’adaptation physique

Les stratégies d’adaptation physiques, comme bien manger, faire de l’exercice, respirer et établir une routine relaxante au coucher, peuvent également aider à soulager les symptômes émotionnels.

Bien manger

Ce que nous mettons dans notre corps peut influencer la façon dont nous nous sentons physiquement et émotionnellement. Bien que les aliments ne causent pas d’anxiété, les aliments peuvent avoir un impact sur notre humeur.

Manger des choses comme des collations sucrées et des aliments transformés peut entraîner des hauts et des bas rapides de notre glycémie qui peuvent influencer les sentiments d’agitation et de fatigue.

Exercer

Bouger votre corps peut être un excellent moyen de gérer le stress. L’exercice aide à stimuler nos endorphines et à soulager les tensions. Essayez quelque chose de nouveau ou optez pour une ancienne activité préférée que vous aimez. Toute façon que vous choisissez d’exercer sera bénéfique.

Gardez un horaire cohérent et essayez d’intégrer l’exercice trois à quatre fois par semaine ou plus. Vous pouvez également essayer un massage ou une relaxation musculaire progressive pour aider à soulager la tension musculaire qui est souvent ressentie avec l’anxiété.

Dormez suffisamment

Selon le Center for Disease Control (CDC), seul un adulte sur trois aux États-Unis obtient les sept heures de sommeil recommandées la nuit.

Bien qu’il puisse être difficile de dormir lorsque nous ressentons de l’anxiété, la création d’une routine nocturne fiable peut nous aider à nous détendre et à nous préparer à un sommeil de qualité.

Des choses comme la relaxation progressive, la lecture, la tenue d’un journal et l’extinction des appareils électroniques au moins une heure avant le coucher peuvent vous aider à préparer votre esprit et votre corps au repos. Faire un « vide-mémoire » ou écrire une liste de choses à faire ou un journal des soucis dans le cadre de votre routine du coucher peut également vous aider si vous avez des problèmes de pensées et d’anxiété.

Respiration

L’essoufflement peut être un symptôme physique courant de l’anxiété, accompagné d’une poitrine serrée et d’une tension musculaire. Dans ces moments-là, nous oublions souvent de respirer et prenons des respirations rapides et peu profondes. S’entraîner à prendre des respirations abdominales lentes peut aider.

Un mot de Verywell

Les choses à garder à l’esprit tout au long de votre parcours avec le trouble d’anxiété généralisée sont que vous n’êtes pas seul et que vous pouvez vivre une vie bien remplie. Bien que l’anxiété et l’inquiétude puissent être un obstacle pour vous maintenant, et même que vous vous sentiez parfois incontrôlable, il existe des ressources, des professionnels formés et des techniques d’adaptation disponibles pour vous aider. Apprendre à gérer vos déclencheurs, demander de l’aide et garder une attitude positive est une aide précieuse.

Prendre soin de soi, c’est aussi parler à un professionnel qui pourra mettre en place un plan de traitement. Parler régulièrement avec un conseiller ou un autre fournisseur de santé mentale peut également être utile, pour savoir que quelqu’un comprend votre expérience et peut vous aider à apprendre à gérer efficacement les défis à mesure qu’ils surviennent.

Source link

Télécharger votre guide 100% GRATUIT maintenant!