Cliquez sur l’image pour accéder à vos BONUS GRATUITS:

Qu’est-ce qu’un épanchement articulaire suprapatellaire ?

L’épanchement articulaire suprapatellaire est douloureux et affecte généralement le mouvement de l’articulation du genou. L’épanchement du genou est aussi communément appelé eau sur le genou. L’épanchement articulaire suprapatellaire est l’accumulation de liquide dans la région suprapatellaire ou supérieure de l’articulation du genou.1 L’épanchement articulaire suprapatellaire est l’une des causes les plus fréquentes de douleur articulaire du genou et doit être traité pour prévenir d’autres complications.

Épanchement articulaire suprapatellaire, dans lequel le genou gonfle en raison de l’accumulation de liquide dans la région suprapatellaire. Bien qu’un peu de liquide soit présent dans l’articulation du genou pour une lubrification normale, une accumulation excessive de liquide peut être un problème. Par conséquent, il est important de connaître les causes de l’épanchement articulaire suprapatellaire et de traiter en conséquence. Connaître les symptômes de l’épanchement articulaire suprapatellaire peut aider à demander un avis médical en temps opportun.

Qu'est-ce qu'un épanchement articulaire suprapatellaire ?

Causes de l’épanchement articulaire suprapatellaire

L’épanchement articulaire suprapatellaire peut être le résultat de diverses conditions allant des blessures, des infections aux problèmes articulaires et autres conditions médicales.

Certaines des causes les plus courantes d’épanchement articulaire suprapatellaire sont les suivantes.

Blessures – Les blessures sont l’une des causes les plus importantes d’épanchement articulaire suprapatellaire ou de gonflement du genou. Une blessure au ménisque ou une déchirure du cartilage, une blessure ligamentaire de l’articulation du genou sont parmi les blessures au genou les plus courantes. Les fractures, les blessures dues au surmenage ou les microtraumatismes répétés sont l’une des autres causes d’épanchement articulaire suprapatellaire.

Conditions conjointes – Des conditions telles que l’arthrite, qui provoquent l’usure de l’articulation, entraînent une perte de cartilage. Par exemple, l’arthrose, qui est une affection dégénérative, est l’une des autres causes courantes d’épanchement articulaire suprapatellaire. En cela, les symptômes du genou peuvent être présents dans une certaine mesure dans les deux genoux, cependant, un épanchement suprapatellaire peut être noté de manière proéminente dans n’importe quel genou. Les affections inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde sont également l’une des principales causes d’épanchement articulaire suprapatellaire. Dans la polyarthrite rhumatoïde, le gonflement du genou est souvent observé des deux côtés et les petites articulations des mains sont plus touchées. D’autres maladies auto-immunes comme le lupus peuvent également affecter gravement l’articulation du genou. Les affections articulaires telles que la goutte et la pseudo-goutte, la bursite prépatellaire, peuvent également provoquer un épanchement articulaire suprapatellaire.

Infections – Les infections sont d’autres causes majeures d’épanchement articulaire suprapatellaire. Un épanchement soudain et important de l’articulation suprapatellaire, d’un côté avec de la fièvre, fait généralement suspecter des causes infectieuses; l’arthrite infectieuse ou septique étant la plus fréquente. D’autres infections qui affectent les os et les articulations doivent également être évaluées. La tuberculose, principalement une infection des poumons ou d’autres infections bactériennes, peut également provoquer un épanchement articulaire suprapatellaire.

D’autres conditions – Les affections inflammatoires peuvent également affecter l’articulation du genou et provoquer un épanchement articulaire suprapatellaire. Les kystes, les tumeurs ou les cancers de l’os ou le cancer propagé à partir d’autres régions sont également quelques-unes des causes de l’épanchement articulaire suprapatellaire. La maladie de Lyme ou certaines maladies rares peuvent également provoquer un épanchement articulaire suprapatellaire.
Alors que l’eau sur le genou peut être vue chez n’importe qui, certains facteurs de risque d’épanchement articulaire suprapatellaire comprennent

Vieillissement – Le vieillissement provoque des changements dégénératifs, un affaiblissement des muscles et augmente le risque de problèmes articulaires.

Être en surpoids – Comme le genou est une articulation portante, les personnes en surpoids ou obèses peuvent ressentir des douleurs et un gonflement du genou. S’il existe des causes existantes d’épanchement articulaire suprapatellaire, comme l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou toute autre affection articulaire, une augmentation du poids peut aggraver les problèmes.

Blessures – Les personnes qui ont subi des blessures au genou dans le passé peuvent avoir des articulations et des muscles faibles, ce qui augmente le risque d’épanchement articulaire suprapatellaire. Les lésions du ménisque et des ligaments peuvent provoquer des changements dégénératifs rapides et provoquer un épanchement articulaire suprapatellaire. Des fractures mal cicatrisées, des blessures répétées ou de surutilisation peuvent causer plus de problèmes.

Travailler – Certaines professions nécessitent une surutilisation des genoux en se pliant, s’agenouillant et en portant plus de poids sur les genoux. Cela peut augmenter le risque de bursite, d’affaiblissement de l’articulation du genou et d’épanchement de l’articulation suprapatellaire chez certaines personnes.

Symptômes de l’épanchement articulaire suprapatellaire

L’épanchement articulaire suprapatellaire est le symptôme d’une affection sous-jacente. Cependant, certaines des plaintes qui y sont associées peuvent être considérées comme des symptômes d’épanchement articulaire suprapatellaire. Il est important de les connaître pour pouvoir demander un avis médical en temps opportun.

Certains des symptômes de l’épanchement articulaire suprapatellaire comprennent :

Raideur – La raideur est plus visible lors du mouvement du genou. L’épanchement articulaire suprapatellaire rend difficile la flexion ou le redressement complet de l’articulation du genou. Cela donne l’impression que le genou est raide et incapable de bouger.

Gonflement – Le liquide normal dans l’articulation du genou n’est pas visible, mais lorsqu’il y a de l’eau sur le genou, il gonfle. Le gonflement ou le gonflement visible de l’articulation du genou est l’un des symptômes les plus caractéristiques de l’épanchement articulaire suprapatellaire.

Douleur – La douleur est généralement intense lorsque l’épanchement articulaire suprapatellaire est soudain ou dû à des blessures. Il peut s’agir d’une douleur légère ou sourde dans les conditions chroniques, mais certaines exacerbations aiguës peuvent également provoquer une douleur intense. Le degré de douleur peut dépendre de la cause et de la gravité de la maladie.

Mouvement restreint – Dans l’épanchement articulaire suprapatellaire, il est difficile de bouger l’articulation du genou et la position debout ou la marche peuvent ne pas être possibles dans les cas graves. Lorsqu’on essaie de supporter du poids, le genou peut céder, comme s’il n’y avait pas de force.

Dans le cas de certaines blessures aiguës, il peut y avoir une raideur extrême et le moindre mouvement peut provoquer des douleurs. Des blessures peuvent également être présentes avec des antécédents de traumatismes et d’ecchymoses autour de la zone blessée. Dans les changements dégénératifs, un clic ou un tic-tac peut être entendu lors du mouvement du genou avec une certaine douleur. Lorsqu’un épanchement articulaire suprapatellaire est dû à une inflammation ou à une infection, de la fièvre, une chaleur de l’articulation du genou et une rougeur peuvent être notées. Cependant, une légère augmentation de la température peut être observée dans une inflammation légère, mais une forte fièvre avec un épanchement articulaire suprapatellaire peut être due à des causes infectieuses.

Diagnostic de l’épanchement articulaire suprapatellaire

Une anamnèse et un examen clinique minutieux donnent souvent une idée d’un épanchement articulaire suprapatellaire. Cependant, certains examens peuvent être demandés pour le diagnostic d’un épanchement articulaire suprapatellaire. Il aide à trouver la nature exacte de la blessure et à exclure les complications en cas de blessure. Alors que dans d’autres cas, les investigations aident à détecter la présence d’inflammation, d’infection et la gravité et l’étendue de l’épanchement articulaire suprapatellaire.

Le diagnostic d’épanchement articulaire suprapatellaire est basé sur les tests suivants.

  • Tests sanguins pour détecter l’inflammation, les infections, les maladies auto-immunes et le risque de goutte ou d’autres affections articulaires.
  • Radiographies pour détecter les déformations osseuses, pour évaluer les fractures, les changements dégénératifs articulaires
  • Des IRM et des tomodensitogrammes peuvent être ordonnés pour déterminer les blessures, les problèmes articulaires ou d’autres conditions médicales provoquant un épanchement articulaire suprapatellaire.

Une aspiration de liquide articulaire peut être pratiquée dans les cas graves pour confirmer le diagnostic d’épanchement articulaire suprapatellaire et détecter la cause sous-jacente. En cela, une petite quantité de liquide dans le genou est aspirée avec une longue aiguille en engourdissant localement la zone. Le liquide aspiré est envoyé pour analyse en laboratoire, pour détecter la présence de cellules inflammatoires, de bactéries, de cellules de pus, de cellules sanguines, de cristaux, de glucose ou de protéines. Sur la base des résultats, la cause exacte du gonflement du genou peut être confirmée et le traitement peut être planifié en conséquence.

Traitement de l’épanchement articulaire suprapatellaire

Le traitement de l’épanchement articulaire suprapatellaire doit commencer dès qu’il est noté et évalué par le médecin. La formule RICE (Repos, Glace, Compression et Élévation) est généralement appliquée en première intervention, avec avis médical.

Gestion médicale – Certains des médicaments utilisés pour traiter l’épanchement articulaire suprapatellaire comprennent des médicaments anti-inflammatoires pour la douleur et des antibiotiques si une infection est suspectée. Les médicaments stéroïdiens peuvent être administrés par voie orale dans certains cas. Les genouillères peuvent être conseillées pendant un certain temps pour soutenir l’articulation du genou et prévenir d’autres dommages. Des suppléments de calcium et de vitamine D peuvent être envisagés pour une prise en charge à long terme, si nécessaire.

Aspiration articulaire – L’aspiration articulaire procure un certain soulagement, car elle élimine une partie du liquide accumulé, soulageant ainsi la douleur et la raideur de l’articulation. Des injections de stéroïdes peuvent être administrées après l’aspiration de liquide, dans certains cas, pour offrir un soulagement immédiat. Les résultats des tests sont attendus, sur la base desquels un traitement supplémentaire est administré. En fonction des résultats, des médicaments appropriés sont administrés et un plan de traitement ultérieur est décidé.

Traitement chirurgical – Certains cas d’épanchement articulaire suprapatellaire ou de correction de blessures peuvent nécessiter une arthroscopie dans le cadre du traitement. Dans ce cas, une lunette avec une caméra est insérée dans l’articulation pour visualiser la zone et réparer les dommages. Dans les cas avancés, les conditions qui ne s’améliorent pas, les changements dégénératifs sévères et les gonflements répétés du genou, une arthroplastie du genou peut être conseillée comme traitement de l’épanchement articulaire suprapatellaire.

Thérapie physique

La physiothérapie est une partie importante du traitement de l’épanchement articulaire suprapatellaire, cependant, elle doit être effectuée, selon les conseils du médecin traitant. La physiothérapie comprend l’utilisation de modalités de traitement pour soulager la douleur et l’enflure du genou et vise à améliorer la fonction et la mobilité des articulations. Il comprend également des exercices de renforcement de la force et de flexibilité, pour améliorer l’articulation du genou. Lorsqu’ils sont effectués régulièrement, comme indiqué, ils peuvent aider à renforcer les muscles du genou et à prévenir les gonflements et les douleurs récurrents.

Soins auto-administrés

Au fur et à mesure que le genou récupère avec un traitement et des exercices appropriés, les mesures d’auto-soins pour gérer la condition sont tout aussi importantes.

Ayez une alimentation saine avec des nutriments essentiels et buvez beaucoup d’eau pour rester hydraté. Une alimentation riche en protéines, en calcium et en grains entiers peut aider. Maintenez un poids santé, car le poids augmente les problèmes. Même la moindre perte de poids peut avoir de grands effets sur la douleur et l’enflure du genou.

Les exercices thérapeutiques du genou aident à garder le genou fort et à prévenir les blessures. Il est préférable de les faire selon les conseils du kinésithérapeute ou du médecin traitant. Des exercices réguliers peuvent aider à garder le corps en forme et souple. Des exercices à faible impact comme la marche, la natation ou l’aquagym peuvent aider à renforcer les genoux sans exercer de pression sur eux. Portez des chaussures de sport qui protègent les pieds et les genoux des chocs violents.

Les sportifs doivent s’échauffer correctement avant de jouer et se rafraîchir ou s’étirer après les activités sportives pour éviter les blessures. Il est important de maintenir un équilibre des activités et de se reposer, au besoin, sans trop solliciter l’articulation du genou. Appliquez de la glace sur l’articulation du genou après des activités ou des sports intenses, cela peut contrôler l’épanchement de l’articulation suprapatellaire. Surélevez vos jambes et vos genoux en cas de douleur ou d’enflure légère. Demandez un avis médical en cas de blessure ou si vous constatez des symptômes d’épanchement articulaire suprapatellaire, pour un traitement rapide.

Les références:

A lire aussi :

Source link

« >>>> Découvrez les 3 étapes méconnues pour soulager efficacement vos douleurs articulaires